L’utilisation massive de plastiques est telle que les océans abriteront plus de détritus plastiques que de poissons en 2050, s’est alarmé mardi le forum économique mondial de Davos.

Une mise en garde soutenue par la recordwoman du tour du monde à la voile, Ellen MacArthur, décorée de la Légion d’Honneur en 2005 et anoblie par la reine d’Angleterre. A 39 ans, la Britannique qui a commencé à naviguer à l’âge de 4 ans, affiche l’un des plus beaux palmarès de la voile. Inutile d’affirmer que la mer, elle connaît.

Plus de plastiques que de poissons dans l'océan en 2050

Ellen MacArthur, la navigatrice la plus rapide du monde en 2005, milite pour la propreté des océans.

Plus de plastiques que de poissons dans l’océan en 2050

Selon un nouveau rapport de sa fondation pour un avenir durable, publié à Davos, le ratio tonnes de plastique – tonnes de poissons était de un pour cinq en 2014, sera de un pour trois en 2025, et dépassera un pour un en 2050. Il estime nécessaire «une refonte totale des emballages et des plastiques en général» et la recherche d’alternatives au pétrole comme matériau de base pour leur production car si rien ne change, cette filière consommera 20% de la production pétrolière en 2050.

Plastiques dans les océans en 2050

Lire la suite sur Le Parisien