Le sucre emballe le sucre chez Daddy


La boîte de sucre en plastique végétal
Une boîte issue d’un plastique végétal lui-même issu de la canne à sucre.

Quand on vend du sucre, quoi de plus naturel que de le conditionner dans une boîte issue d’un plastique végétal lui-même issu de la canne à sucre.C’est ce que propose Daddy qui lance sa célèbre boîte rose produite avec le célèbre plastique du brésilien Braskem. Ce nouveau packaging bio sourcé génère également moins de C02 et économise du plastique.

Le groupe Cristal Union, avec CristalCo qui commercialise les produits Daddy, s’est intéressé très tôt aux bio-plastiques, les polymères issus de matières premières végétales, dit-il.

Pour que « le sucre emballe le sucre », cinq années d’essais ont été nécessaires pour réussir le pari de l’emballage végétal de manière optimale et maintenir en tout point ce qui fait que la boîte Daddy est plébiscitée.

Évolution de la boîte de sucre Daddy

Daddy a toujours eu le souci de faire évoluer ses boîtes de sucre. Régulièrement il a fait repensé son packaging pour apporter plus de service et de praticité au consommateur. En 2013, il poursuit son amélioration continue en étant « le premier sur le marché à offrir à nos consommateurs une boîte de sucre en poudre bio-sourcée » dit-il.

Avant de changer pour tout changer, le projet a dû être analysé scrupuleusement au filtre de plusieurs critères essentiels, explique la société : comment garder la même dimension, optimiser le poids, préserver les qualités anti-choc, anti-humidité, anti-fuites, ne pas modifier le process industriel, et conserver les caractéristiques exclusives de la boîte culte Daddy ?

La réponse a été double : une éco-conception nouvelle avec une évolution en matière d’origine végétale et un allègement du corps de la boîte, explique Daddy.

Le type de polyéthylène utilisé pour l’emballage de la boîte poudre est fabriqué à partir du produit issu de la fermentation de canne à sucre. L’éthanol va servir à produire le plastique végétal. Ce plastique PEHD biosourcé se substitue parfaitement au PEHD fossile tant techniquement qu’en aspect « main » et rendu, indique le sucrier.

Le PEHD biosourcé, fourni par le brésilien Braskem, s’est confirmé être pertinent avec les différents grades pour l’extrusion soufflage du corps de la boîte mais également en injection pour le capot. Les tests de compression, à l’étiquetage et au remplissage en usine ont été un succès assure Daddy.

Ce conditionnement présente les mêmes propriétés de protection, de conservation, d’inviolabilité que les boîtes classiques. La nouvelle boîte est recyclable. Avec l’utilisation de ce plastique végétal c’est plus de 400 tonnes de CO2 économisées par an par million de boîtes produites, indique Daddy. La nouvelle boîte pèse 65 g au lieu de 75 grammes. Ce qui représente un allégement de 13% de matière pour concevoir le corps de la boîte rose Daddy. Soit 10 tonnes de matières en moins par an pour la production de cette nouvelle boîte par rapport à la version précédente, qui consommait 100 tonnes de plastique fossile.

Source : Emballage Digest

Contenu récent