Une expo sur les emballages alimentaires aux Arts et Métiers.


Une expo sur les emballages alimentaires

De la boîte à camembert en peuplier déroulé à la brique en carton pour jus en passant par le pot de miel en verre et la boîte à œufs en carton recyclé : ces matériaux sont à l’honneur dans le nouvel espace qui sera ouvert ce mardi au Musée des Arts et Métiers à Paris.

Sur 150 m², l’exposition « Emballages alimentaires, l’innovation est dans la boîte » s’installe pour cinq ans avec pour objectif principal d’informer de façon ludique sur le cycle de vie d’un emballage les 250 000 visiteurs attendus chaque année.

« L’emballage, ce n’est pas qu’un déchet, il a même plusieurs utilités, protéger, conserver, transporter », explique Nathalie Machetot, l’une des commissaires de l’exposition. « Nous avons voulu rester très simples et abordables » pour un public essentiellement composé de consommateurs, d’enfants, de familles et de scolaires, ajoute-t-elle.

Un exposition alimentaire pour…

Après un historique de l’évolution des sachets, boîtes, bouteilles et autres contenants pour les produits alimentaires, l’exposition évoque l’évolution des matériaux utilisés, le verre, le carton, le bois, les métaux et les plastiques.

Les deux salles sont recouvertes de Yekpan, un matériau fabriqué à partir de briques alimentaires broyées et compactées formant une couche de microparticules colorées. Des fauteuils et bancs ont également été produits à partir de ces briques recyclées.

… Une démarche écologique

Des ateliers pédagogiques sont prévus pour les enfants où l’on apprend à faire son papier recyclé, voire ses barquettes de polystyrène, choisir le meilleur emballage pour le miel ou encore reconnaître des matériaux à l’aveugle.

Pour se rendre compte de l’importance du recyclage, des panneaux rappellent notamment qu’une tonne de plastique recyclé permet d’économiser 700 kg de pétrole brut pour refaire des récipients, une tonne de carton recyclé sert à fabriquer 16 500 boîtes à œufs et une tonne d’emballages en aluminium permet de produire 530 trottinettes.

Source : Ouest France

Contenu récent