Un drone qui mange les déchets et détruit aussi la pollution en mer. | L' EMBALLAGE ÉCOLOGIQUE

Un drone qui mange les déchets et détruit aussi la pollution en mer.


Un drone qui mange les déchets et détruit aussi la pollution en mer.

Alors que nous éprouvons des difficultés à débattre sur des sujets tels que l’éthique ou la légalité des drones militaires, il ne faut pas oublier que tous les robots autonomes n’ont pas que pour seul but la violence ou l’espionnage.

Les drones ont récemment fait plusieurs fois la une des médias.  Que l’on s’en serve pour la surveillance ou pour agir directement dans les zones de conflit, l’idée qu’ils puissent contrôler notre espace aérien ne plaît pas beaucoup au public.

Un grand nombre d’entre nous apprécions l’assistance de drones dans notre vie quotidienne, que ce soit celle de l’aspirateur Roomba, du robot de piscine BUFO ou de la tondeuse Indego autonome de Bosch. Ces robots totalement indépendants effectuent des tâches routinières qui gaspillent souvent beaucoup de notre temps. Ils permettent également d’effectuer des tâches qui seraient onéreuses ou dangereuses si elles étaient réalisées par des hommes. Le concept de Drone marin élaboré par Elie Ahovi et son équipe de collaborateurs est un exemple idéal pour prouver que la technologie des drones peut avoir un impact positif sur le monde.

Un drone qui mange les déchets en mer.

Contrairement à ces drones au cœur d’autant de controverses, ce robot est conçu pour fonctionner sous l’eau et au lieu de rechercher des cibles ennemies, il localise puis détruit des objets tout aussi sinistres : les déchets en mer. Choqué par la taille de la Great Pacific Garbage Patch (Grande Aire de Déchets du Pacifique), Ahovi et ses camarades de classe de l’Institut supérieur de design décidèrent de trouver une solution simple mais sophistiquée.

Comme le démontre ce projet, le Drone Marin parcourait l’océan en toute autonomie en aspirant bouteilles plastiques et ordures par sa gueule comparable à un filet à papillons. Le moteur électrique du drone serait alimenté à l’aide de batteries imperméables et le propulserait en silence dans l’eau.

Tout comme un robot-poissons en quête de pollution, le Drone émettrait un signal sonore qui dissuaderait la vie aquatique voisine de s’en approcher et éviterait ainsi qu’elle n’en devienne la prisonnière. Une fois la zone de collecte pleine d’ordures, le Drone s’arrimerait avec un vaisseau mère proche, sur lequel un équipage ferait lever les déchets pour les détruire correctement.

Source : https://www.earthtechling.com

Traduction : Richard Wilkinson

  • Bonjour, j’avais bien entendu parlé des drones utilisés par l’armée mais pour dépolluer les mers et océans encore jamais. Donc je suis agréablement surprise que ces engins puissent être utilisés à des fins écologiques. Car il y a vraiment urgence que ce soit dans la pollution des sols ou des eaux ! Merci pour ce partage qui me donne du baume au cœur !!!

  • Articles récents

    >