Un sac réutilisable pour les huîtres et coquillages


Un sac réutilisable pour diminuer les déchets

On a beaucoup parlé, dernièrement, de tous les déchets plastiques qui polluent les mers et les océans.

Non seulement, ils défigurent les plages de sable sur lesquelles ils échouent mais pire, ils détruisent la faune aquatique qui les confond en nourriture et s’empoisonne ensuite.

Après cela, sous l’action du soleil et du sel, les morceaux de plastique se fractionnent en microparticules et sont ingérées par les poissons les plus petits qui les confondent avec le plancton…

C’est pourquoi, Kateline et Damien Raballand de Beauvoir-sur-Mer (85), ostréiculteurs, ont fait créer ce sac réutilisable.

Sac réutilisable pour huîtres et fruits de mer

Une initiative lancée part des d’ostréiculteurs

Face à cette urgence, ces ostréiculteurs ont conçu un sac de transport en polyester, réutilisable et très solide. Un sac réutilisable vendu à un prix attractif de 2,90 €.

En effet, ces professionnels constataient que leurs clients leur demandait en général plusieurs sacs de plastique pour transporter les coquillages, de peur qu’ils ne se déchirent durant le transport.

Or, bien que ceux-ci soient théoriquement réutilisables, on constate qu’ils sont le plus souvent jetés directement dans la poubelle une fois qu’ils ont servi à transporter les fruits de mer. La quantité de déchets générée par ces sacs plastiques est alors très importante.

En évitant la surconsommation de sacs en plastique et en optant pour ce sac réutilisable pour fruits de mer, on réduit aussi de manière très significative le risque de voir ces sacs retrouvés dans les fleuves puis dans les océans.

Sac réutilisable pour les huîtres

Des déchets que l’on ne souhaite plus voir

Quand on évoque ce problème récurrent avec les professionnels de l’ostréiculture, les conclusions sont toujours les mêmes : ils constatent tous une augmentation de la pollution car de nombreux déchets arrivent jour après jour sur les plages.

Déchets en mer
Image prise sur l’une des plages de l’ile de Phu Quoc au Vietnam – Janvier 2020

L’exemple le plus significatif est le sac plastique mais on trouve aussi des tubes de dentifrice, des bouteilles de parfum, des déchets issus de la plaisance (palmes ou lunettes perdues dans la mer, cannes à pêche…), des peignes et des bouteilles… Le secteur de la pêche produit lui aussi des déchets.

Tout le monde est donc responsable !

Il n’est plus tolérable de voir flotter d’innombrables sacs en plastique sur l’eau, tels des bancs de méduses factices, que l’on retrouve en fin de parcours sur les plages, souillant le joli sable fin. Il est nécessaire de changer la façon d’agir et d’adopter un nouveau paradigme plus respectueux de l’environnement.

Le fait de proposer un sac en polyester réutilisable (même si celui-ci n’est pas recyclable) aux acheteurs de coquillages est donc une avancée positive. De plus, il est lavable et résistant. Il est donc idéal pour transporter les produits de la mer en toute sécurité.

Autre avantage de ce sac réutilisable pour les produits de la mer

La matière choisie pour le confectionner étant particulièrement solide, les bords tranchants des coquillages ne peuvent pas la déchirer.

Oublié ce problème majeur et rencontré avec les sacs plastiques qui se déchiraient sans cesse !
Les ostréiculteurs constatent d’ailleurs un retour très enthousiaste de la part des consommateurs.

Faire preuve également de pédagogie

Afin de ne pas pénaliser tous les consommateurs, les ostréiculteurs continuent à donner des sacs plastiques aux clients qui en font la demande. Tout en les sensibilisant bien sûr sur cette nouvelle démarche écologique.

Car utiliser ce nouveau sac n’est évidemment pas une obligation. Il faut faire preuve avant tout de pédagogie de manière quasi permanente. C’est un travail de longue haleine mais nécessaire pour que demain, la mer et les océans puissent continuer à resplendir.

De leur côté, les premiers consommateurs ayant adopté ces sacs s’habituent peu à peu à revenir avec lorsqu’ils achètent leurs coquillages. Il est aussi parfois nécessaire de leur expliquer de ramener les sacs plastiques précédemment utilisés afin de pouvoir les réutiliser.

Afin de leur faire prendre conscience qu’il est urgent de changer de comportement, les ostréiculteurs leur demandent à chaque nouvelle visite de rapporter leurs anciens sacs. Avec cette méthode, cette nouvelle pratique s’implante généralement dans l’esprit du consommateur et devient rapidement une habitude. Pas une corvée !

Néanmoins, il faut avouer qu’ils restent des particuliers qui ne veulent rien entendre et souhaitent encore utiliser des sacs plastiques. Il est donc normal de la part des professionnels de la mer de leur fournir quand même ce type de sacs tout en en expliquant la nouvelle démarche.

Celle-ci est un engagement responsable envers l’environnement : ici, la mer.

Parallèlement, les clients ne sont pas forcés non plus à utiliser ce nouveau sac en polyester ! Il leur est offert la possibilité de venir chercher les produits de la mer avec leur propre bourriche traditionnelle ou même, un sac de tissu.

Une initiative à prendre en exemple dans d’autres domaines

Ce qui est important, c’est de ne pas utiliser de nouveaux emballages qui au final, ne servent que quelques heures puis sont finalement jetés comme déchets ?

L’avenir est à la réutilisation. Et ces ostréiculteurs l’ont très bien compris. BRAVO à eux !

Sac réutilisable pour les coquillages

Le sac réutilisable pour huitre et coquillages en vidéo

Contenu récent